/ Actualité / Toute l’actualité
Retour

Commission permanente du 15 octobre 2019

Grand public Économie Formation Emploi Social Santé Aménagement
16 octobre 2019
Document associé
Commission permanente du 15 octobre 2019

La Commission permanente du Conseil Régional s’est réunie ce mardi 15 octobre 2019, sous
la présidence de Didier Robert, à l’Hôtel de Région Pierre Lagourgue. Les conseillers
régionaux ont examiné et voté une centaine de rapports sur lesquels s’étaient préalablement
prononcées les commissions sectorielles dans les domaines de la formation professionnelle et
apprentissage, l’économie, la culture, la santé, l’aménagement et développement du territoire
avec notamment le programme RunRail …

L’ACTION DE LA RÉGION POUR AMÉLIORER LE QUOTIDIEN DES RÉUNIONNAIS

La Région Réunion oeuvre pour améliorer le quotidien des Réunionnais dans différents
domaines, notamment dans le champ d’intervention de la santé, du sport ou encore des
logements.

Transport en Commun – déplacements

Avec le RunRail, le Réseau Régional de Transport Guidé se déploie de l’Est au Sud de La Réunion

La commission permanente a confirmé la poursuite du projet RunRail entre Saint-Denis et Sainte-Marie, en
tant que 1ère section du Réseau Régional de Transport Guidé ; et approuvé le bilan de la concertation
préalable du projet de tramway inter-urbain RunRail réalisé par la Région Réunion et notamment les 10
engagements qui y figurent.
Le RunRail, 1er tronçon entre Bertin à Saint-Denis et Duparc à Sainte-Marie, est le point de départ du
Réseau Régional de Transport Guidé (RRTG) long de 150 km qui s’étend de Saint-Benoît à Saint-Joseph.

1ère étape en concertation avec la CINOR
Le RunRail passe une nouvelle étape. Le 1er noeud majeur de congestion routier de l’île se situant sur la
zone Saint-Denis/Sainte-Marie, la collectivité régionale a par ailleurs inscrit d’autres étapes et s’attèlera au
2e noeud que représentent les entrées de Saint-Pierre.

Au-delà, dans une démarche de cohérence d’aménagement du territoire et d’harmonisation des
projets, RunRail s’inscrit en complémentarité avec le projet de tramway urbain TAO de la CINOR et
demain, avec celui du TCO et les projets de TCSP de la CIREST : des études de faisabilité d’extension du
RunRail vers l’Est et vers l’Ouest sont déjà en cours ainsi que leurs interconnexions avec les différents projets de transports urbains.
Et alors qu’une convention de co-maîtrise d’ouvrage entre le TCO et la Région a déjà été établie, la comaîtrise
d’ouvrage RunRail/TAO sur le territoire Nord proposée il y a plusieurs mois par le président de
Région et annoncée le 26 septembre dernier lors du conseil communautaire de la CINOR permettra de
renforcer la synergie entre tous les projets au service des habitants et du développement des territoires.

Pour rappel : du 27 mai au 6 juillet 2019, la concertation préalable sur le projet RunRail a permis de
recueillir plus de 1 200 contributions argumentées grâce aux réunions publiques, ateliers, balades
urbaines et débats mobiles. Sous l’égide de deux garantes désignées par la Commission Nationale du Débat
Public (CNDP) et conformément à la Charte de la Participation du Public, la Région Réunion a fait preuve
d’une totale transparence en étant à l’écoute, en mettant à disposition des études techniques et en travaillant
collectivement sur le projet avec l’ensemble des participants à la concertation.
La collectivité a en effet souhaité mener ce grand projet régional dans le dialogue avec les Réunionnais. Les
avis et propositions recueillis permettent aujourd’hui de nourrir et d’enrichir le projet à la lumière des
besoins et des savoirs d’usages des Réunionnais.

Le 15 octobre 2019, la Commission Permanente de la Région Réunion a validé le bilan de la
concertation et s’engage sur 10 points clés :

1 - Poursuivre le projet : près de 90% d’avis positifs.
2 - Lancer la concertation dès 2020 sur les prolongements à l’Est et à l’Ouest.
3 - Développer une nouvelle étape de concertation et de communication de proximité sur les
secteurs à enjeux (tranchée couverte, station Foucherolles, …).
4 – Concilier efficacité du RunRail, maintien de la capacité de circulation automobile sur le
Boulevard Sud et limitation des impacts fonciers
 : le choix de la variante axiale.
5 – Favoriser l’intermodalité entre le RunRail et les autres transports en commun, notamment le
tramway nord TAO.
6 – Développer la pratique des modes doux et l’utilisation des transports en commun : création
de parking relais, parking vélos, pistes cyclables, …
7 - Créer des stations intégrées à leur environnement et mettre en place une concertation sur
leur aménagement et dénomination.
8 – Garantir une offre de service attractive (fréquence, vitesse commerciale, …) avec des rames
adaptées aux personnes à mobilité réduite et aux vélos.
9 – Créer 500 emplois durant les travaux et 80 emplois permanents en phase exploitation.
10 – Replanter 150% des arbres qui pourraient être supprimés et favoriser la production
d’énergies renouvelables
.

La participation des citoyens à la concertation a montré une forte attente en matière de projet de transport
en commun rapide, fiable et efficace. A l’échelle régionale, le RunRail est la réponse à cet enjeux majeur
pour le développement du territoire réunionnais.

(...)

La santé

Le sport

Le logement

Les aménagements du territoire / routiers

(...)

Télécharger la Commission permanente du 15 octobre 2019


L’ACTION DE LA RÉGION EN FAVEUR DE L’ÉCONOMIE ET DE L’EMPLOI DES RÉUNIONNAIS

L’investissement, les aides aux entreprises, le développement des chantiers, la formation,
permettent une véritable dynamique pour l’activité et l’emploi. L’accès à l’emploi passant
aussi par la formation, la Région accompagne chaque année les centres, organismes ou encore
associations pour la mise en oeuvre de programmes de formations afin que chaque
Réunionnais puisse disposer des clés pour réussir, s’insérer professionnellement et s’épanouir.

L’emploi

(...)

Les élus de la commission permanente ont voté, à l’unanimité, une motion interpellant Monsieur le Préfet afin de faire part de leur vive inquiétude quant à la suspension provisoire des prescriptions des PEC, annoncée lors du dernier Service Public de l’Emploi Technique, piloté par la DIECCTE, alors même que les crédits et le nombre de prescriptions étaient bien en deçà des 11 000 contrats annoncés pour 2019. Cette situation inédite n’est pas sans conséquences sur les bénéficiaires, mais porterait également préjudice à l’enjeu de santé et de salubrité publique qu’est la lutte contre l’épidémie de dengue, les associations emplois-verts étant mises à contribution dans le cadre du plan ORSEC. Il est urgent d’aborder le devenir de ce dispositif.

(...)

La formation

L’économie

Le tourisme

Le développement durable / Energie

Coopération

La culture et les acteurs culturels

(...)

Télécharger la Commission permanente du 15 octobre 2019








Les aides et services associés au thème de l’article :
Économie
Formation
Emploi
Social
Santé
Grand public