/ Actualité / Toute l’actualité

La Région Réunion condamne fermement les actes de violence et d’intimidation commis ce jour

31 janvier 2019

La Région Réunion condamne fermement les actes de violence et d’intimidation commis ce jour et rappelle sa volonté de préserver le dialogue établi depuis plusieurs semaines maintenant.

La Région Réunion dénonce la manière forte et la violence dont ont fait preuve quelques manifestants installés depuis hier, aux abords de la pyramide, et s’identifiant comme gilets jaunes. Elle condamne aussi fermement le fait qu’un élu ait été pris à partie dans l’exercice de ses fonctions ce matin. La Région Réunion se réserve la possibilité de porter plainte contre les personnes ayant fait preuve de violence et d’entraves au libre exercice de leurs fonctions, des agents et élus de la collectivité.

Parallèlement, la collectivité tient à préciser qu’elle reste ouverte au dialogue pour faire avancer les discussions en faveur du pouvoir d’achat et de l’emploi.

La feuille de route pour 2019, 2020 et 2021 ayant pour axe majeur un nouveau modèle de développement plus juste et plus équitable.

Le Conseil Citoyen Consultatif doit être pour l’avenir un outil de démocratie participative qui permette aux Réunionnaises et aux Réunionnais de prendre toute leur part aux débats sur les politiques à mener pour notre île.

La Région Réunion réaffirme ici ses engagements auprès des Réunionnais en ce qui concerne les mesures prises en faveur de la population et du tissu économique local.

Le gel de la taxe spéciale sur les carburants pour une durée de trois années est effectif depuis le 1er janvier. La hausse du tarif des carburants annoncée pour le 1er février prochain résulte de la hausse du prix du baril de pétrole et ne remet pas en cause les engagements pris par le Président de Région devant les Réunionnais.

Dès le vote du budget pour 2019, la collectivité décidera de la baisse des taux d’octroi de mer sur plusieurs produits et marchandises de consommation courante, en veillant tout de même à ne pas mettre en difficulté la production locale.

Par ailleurs, conformément à l’engagement pris le 30 novembre 2018, un dispositif d’aide au fret pour assurer la continuité territoriale des biens et des marchandises sera mis en place afin d’atténuer le coût du transport dans le prix de vente et de renforcer le pouvoir d’achat des Réunionnais.

Concernant les entreprises, une première enveloppe de 6 millions d’euros avait été débloquée en décembre en direction des TPE sinistrées. Une seconde enveloppe de 20 millions d’euros sera proposée dans le cadre du budget afin de permettre aux très petites entreprises touchées par la crise, de reprendre leur part au développement économique.

Le Président de la Région et les élus de la majorité régionale mettent tout en œuvre pour procéder dans les prochaines semaines aux nouveaux arbitrages budgétaires qui permettront de répondre au mieux, sur les sujets qui relèvent de sa compétence, aux attentes fortes des entreprises et de la population réunionnaise pour plus d’emploi et de pouvoir d’achat.